BIOGRAPHIE

Retour à l'index
JCB

Photos libres de droit
en haute définition


Bibliographie
Jean Claude Bologne est né à Liège (Belgique) en 1956.

Philologue de formation (Université de Liège, 1978), agrégé de l'enseignement secondaire supérieur (AESS), il enseigne à Liège (français et latin) quelques années (1979-1981) et y fonde une revue littéraire bimestrielle, Ouvertures, qui sera éditée régulièrement pendant cinq ans (1979-1984).

Il s'installe à Paris en 1982 comme correspondant littéraire du journal La Wallonie (1982-1993). Il  collabore régulièrement en tant que critique littéraire à divers autres médias : R.T.B.F., Magazine littéraire, Temps-Livre, Tageblatt...

Son premier livre publié en 1986, Histoire de la Pudeur, connaît un grand succès, qui lui permet de vivre de sa plume. Depuis 1993, il s'y ajoute des cours d'iconologie médiévale à l'Institut des carrières artistiques (ICART).

L'essentiel de ses activités est consacré à l'écriture : une quarantaine de livres publiés dans trois domaines distincts : fictions (romans, nouvelles, contes, apologue), essais (essentiellement d'histoire des sentiments) et dictionnaires d'allusions
Principaux livres disponibles en poche : Histoire de la pudeur (1986), La faute des femmes (roman, 1989, prix Victor Rossel), Histoire du célibat et des célibataires (2004), Le frère à la bague (roman, 1998)
Derniers livres parus : Pudeurs féminines (Seuil, 2010), Fermé pour cause d'Apocalypse (2013), Une mystique sans Dieu (Albin Michel, 2015), Histoire du couple (Perrin, 2016), Histoire du coup de foudre (Albin Michel, 2017)...

Il participe notamment aux activités de la Nouvelle Fiction et est administrateur de la Société des Gens de Lettres depuis 2002. Il en a été successivement, voire conjointement, secrétaire général, responsable du patrimoine et, de 2010 à 2014, président.
Il est co-délégué de l'Observatoire de la Liberté de Création (Ligue des Droits de l'Homme)


Éléments biographiques
Notices biographiques
Retour à l'index
Retour à la bibliographie


Curiosa

D'où vient Bologne ?

Pourquoi suis-je né le 4 septembre 1956 ?

Jean Claude ou Jean-Claude : histoire d'un trait d'union.



ELEMENTS BIOGRAPHIQUES

Né à Liège (Belgique) le 4 septembre 1956; nationalité française.
Études de philologie romane à l'Université de Liège (1974-1978),
mémoire sur La Genèse des mètres gallo-romans.
Fondateur et éditeur responsable d'une revue littéraire bimestrielle, Ouvertures,
parue régulièrement de 1979 à 1984.
1981-1982 : Service militaire
1982 : installation à Paris
1982 - 1993 : Critique littéraire à La Wallonie  de Liège et occasionnellement
dans d'autres supports (R.T.B.F., Magazine littéraire, Temps-Livre, Tageblatt, Le Carnet et les Instants ...)
1986-1987 : directeur de collection aux éditions de la Nouvelle République (Tours).
Depuis, se consacre essentiellement à l'écriture. Voir la Bibliographie.

Depuis  1993 et actuellement : enseigne l'iconologie médiévale à l'ICART (Institut supérieur des carrières artistiques, Paris).
Depuis 2002, administrateur de la Société des Gens de Lettres.
        - 2002-2008 : Secrétaire général
        - 2009-2016 : responsable du patrimoine.
        - 2010-2014 : Président
        - 2014-2015 : Président de la commission des affaires internationales et de la francophonie

Membre de l'Académie Royale de Langue et de Littérature de Belgique depuis 2011
Membre de l'Observatoire de la Liberté de Création de la Ligue des Droits de l'Homme depuis 2015

Adhère au mouvement littéraire "Nouvelle Fiction"
Retour

NOTICES BIOGRAPHIQUES

La notice biographique constitue un genre littéraire périlleux auquel j'ai parfois été invité à me livrer... La notice classique est en tête de page

*Voici quelques variations sur ce thème imposé : notice laconique (1000 s.), sémillante (2000 s.), développée sans bavardage inutile (2500 s.), futuriste (en l'an 2056).
Notices libres de reproduction.
*La notice courte est disponible en anglais, en allemand, en italien. Mais n'est pas actualisée dans ces langues, faut pas exagérer. Elle ne servait que pour faciliter le dialogue quand j'étais président de la SGDL...
* Photos libres de droit en haute définition, hélas actualisées chaque année ou presque.


Laconique (1000 s.)

Laconique

Jean Claude Bologne, né à Liège en 1956. Études de philologie romane (1978), fixé à Paris (1982). Critique littéraire pendant douze ans (La Wallonie, R.T.B.F., Magazine littéraire...), il a publié une quarantaine de livres dans trois domaines distincts : essais (sociologie historique...), dictionnaires d'allusions, fictions (romans, nouvelles, contes, apologues). Disponibles en poche : Histoire de la pudeur (1986), La faute des femmes (roman, 1989, prix Victor Rossel), Histoire du célibat et des célibataires (2004), Le frère à la bague (roman, 1998), Derniers livres parus : Pudeurs féminines (Seuil, 2010), Fermé pour cause d'Apocalypse (2013), Une mystique sans Dieu (Albin Michel, 2015), Histoire du couple (Perrin, 2016), Histoire du coup de foudre (Albin Michel, 2017)...
Il enseigne l'iconologie médiévale à l'ICART (Institut supérieur des Carrières Artistiques, Paris) et est administrateur de la Société des Gens de Lettres dont il a été président de 2010 à 2014. Il participe aux activités de la Nouvelle Fiction.

Sémillante

Sémillante
Jean Claude Bologne est né à Liège en 1956.
Après sa licence en philologie romane (1978) et un vol plané dans l'enseignement communal liégeois, il est tombé en chute libre dans le service militaire (1981). Dix mois de sa vie à mesurer l'âme des canons, et quarante ans (actualisation : soixante) à tâcher de mesurer la sienne. Jusqu'à présent, les canons semblent l'avoir emporté, mais il n'a pas dit son dernier mot.
Il a dirigé pendant cinq ans (1979-1984) une revue littéraire bimestrielle, Ouvertures, qui l'a surtout ouvert lui-même. Quand il s'est retrouvé dehors, il s'est fixé à Paris (1982).
Après avoir tâté de la critique littéraire à La Wallonie  (1982 - 1993) et dans quelques autres media (R.T.B.F., Magazine littéraire, Temps-Livre, Tageblatt...), il est retourné à l'enseignement à dose homéopathique et donne depuis 1993 des cours d'iconologie médiévale à l'ICART (Institut supérieur des Carrières Artistiques, Paris).
L'essentiel de son activité reste consacré à l'écriture. Il a publié une quarantaine de livres  dans trois domaines différents : essais (essentiellement de sociologie historique), dictionnaires d'allusions, fictions (romans, nouvelles, contes, apologues, en taillle décroissante). Principaux livres disponibles en poche : Histoire de la pudeur (1986), La faute des femmes (roman, 1989, prix Victor Rossel), Histoire du célibat et des célibataires (2004), Le frère à la bague (roman, 1998), Derniers livres parus : Pudeurs féminines (Seuil, 2010), Fermé pour cause d'Apocalypse (2013), Une mystique sans Dieu (Albin Michel, 2015), Histoire du couple (Perrin, 2016), Histoire du coup de foudre (Albin Michel, 2017)...
Il participe notamment aux activités de la Nouvelle Fiction et est administrateur de la Société des Gens de Lettres depuis 2002. Il en a été successivement, voire conjointement, secrétaire général, responsable du patrimoine et, de 2010 à 2014, président.
Signe particulier : des difficultés à parler de lui à la première personne. Pourtant, il jure qu'il n'est pas un autre.

Développée sans bavardage inutile

Allongée

Jean Claude Bologne est né à Liège (Belgique) en 1956. Philologue, médiéviste, il a publié une trentaine d'ouvrages, romans, essais, dictionnaires...

          Etudiant en philologie romane de 1974 à 1978, il participe activement, comme auteur, metteur en scène ou acteur, au Théâtre Universitaire de Liège, puis fonde une revue littéraire bimestrielle,  Ouverture, qui paraît régulièrement de 1979 à 1984. Il obtient son diplôme avec un mémoire sur la Genèse des mètres gallo-romans. Parti pour Paris en 1982 après son service militaire, il y devient pendant une douzaine d'années critique littéraire pour le Magazine littéraire, la Wallonie, la RTBF, le Tageblatt... Depuis 1995, il a renoncé à toute activité critique, sauf pour ce site.
          Après avoir été, pendant un an (1986-1987), responsable des collections aux éditions de la Nouvelle République de Tours, le succès de l'Histoire de la Pudeur (1986) lui permet de vivre de sa plume. Ce livre, qui bénéficie d'une large couverture médiatique (passage chez Bernard Pivot à Apostrophes), obtient le prix Thérouanne de l’Académie Française et le prix des Jeunes talents de la Province de Liège. Il a été réédité plusieurs fois, en club et en poche, et traduit en plusieurs langues. Il a régulièrement écrit, par la suite, des essais d'histoire des mentalités parmi lesquels  Histoire du mariage en Occident (Lattès, 1995), Histoire du sentiment amoureux (Flammarion, 1998), Histoire du célibat et des célibataires  (Fayard, 2004), Histoire de la conquête amoureuse (Seuil, 2007), Pudeurs féminines (Seuil, 2010), Histoire du couple (Perrin, 2016), Histoire du coup de foudre (Albin Michel, 2017)...
          Son premier roman, La Faute des femmes (Les Eperonniers, 1989), est couronné en Belgique par le prix Rossel. Parallèlement à ses livres d'histoire, il publie alors une dizaine de romans : Le dit des béguines (Denoël, 1993), Le frère à la bague (Le Rocher, 1998), L'homme-fougère (Fayard, 2004), L'ange des larmes (Calmann-Lvy, 2010), Fermé pour cause d'Apocalypse (P. Galodé, 2013, coll. "Le K")... Il a rejoint en 1992 le groupe de romanciers de la Nouvelle Fiction, avec lequel il a publié plusieurs recueils collectifs.
          Le troisième volet de son activité littéraire répond plus spécifiquement à sa formation de philologie romane : quatre dictionnaires d'allusions (Larousse), un essai sur la langue française, Voyage à travers ma langue (Belles Lettres, 2001).
          Il est membre de l'Atelier imaginaire depuis 2000 et anime depuis 2010 un atelier d'écriture au Prix du Jeune écrivain de Muret. Depuis 1993, il enseigne l'iconologie médiévale à l'Institut Supérieur des Carrières artistiques (ICART), à Paris. Administrateur de la Société des Gens de Lettres, il en a été secrétaire général de 2002 à 2008 et président de 2010 à 2014. Depuis 2017, il est co-délégué (avec Agnès Tricoire et Daniel Véron) de l'Observatoire de la Liberté de Création créé au sein de la Ligue des Droits de l'Homme.

Notice 2056

2056

Jean Claude Bologne, qui fête cette année 2056 son premier centenaire, est parmi les derniers survivants d'un art ancien nommé "littérature", forme archaïque de notre livristique. On lui attribue une cinquantaine d'ouvrages, nombre exorbitant si l'on considère qu'aucun homme sensé ne peut en lire autant dans toute une vie, et qu'aucun scripteur ne perdrait son temps à en produire en si grand nombre, contre toutes les lois du marché. Ceux dont l'authenticité est le moins douteuse appartiennent au genre désuet du roman. Ceux qui les ont lus affirment qu'ils ne contiennent ni recettes de cuisine ni conseils pour maigrir, ce qui nous dispense d'en parler davantage. La psychocritique a noté chez ces lecteurs les mêmes troubles du regard que chez ceux d'auteurs depuis longtemps colloqués; aussi son procès est-il actuellement en cours. Sa théorie du mysticisme athée a cependant déjà été condamnée au Ier concile œcuménique intersidéral et au Ier congrès hédonico-matérialiste intergalactique. On est prié de rapporter à l'unité centrale tout exemplaire qui aurait échappé aux investigations.

English version

Jean Claude Bologne was born in Liege (Belgium) in 1956. After studying Romance philology (Liege University, 1978), he moved to Paris (1982). Literary critic for twelve years (La Wallonie, RTBF, Magazine littéraire ...), he published about thirty books in three distinct areas : essays (mainly historical sociology), dictionaries of allusions, fictions (novels, courts stories, apologues). Available in pocket (in french) : History of modesty (1986), The fault of women (novel, 1989, Price Victor Rossel), History of celibacy and unmarried people (2004), The Brother with the ring (novel, 1998). Recent books published : The angel of tears (Calmann-Levy, 2010), Women Modesties (Seuil, 2010), History of male vanity (Perrin, 2011), Closed because of Apocalypse (2013)... He teaches medieval iconology in ICART (Higher Institute for Artistic Careers, Paris) and was chairman of the Société des Gens de Lettres (SGDL) (2010-2014). He participates to the activity of the french literary movement “Nouvelle Fiction”.

Deutsche Faßung

Jean Claude Bologne wurde in Lüttich im Jahre 1956 geboren. Nach Studien in romanische Philologie (Universität Lüttich, 1978) zog er nach Paris (1982). Literaturkritik für zwölf Jahren (La Wallonie, Tageblatt, RTBF, Le Magazine littéraire...), er hat rund dreißig Bücher in drei wichtigsten Bereichen veröffentlicht : Aufsätzen (vor allem historische Soziologie), Anspielungenwörterbücher, Fiktion Bücher (Romane, Erzählungen, Fabeln). Ins Deutsche übersetzten Büchern : Nacktheit und Prüderie, eine Geschichte des Schamgefühls, Verlag Hermann Böhlaus Nachfolger, 2001 (Histoire de la pudeur, 1986), Der verwundete Vogel, Knaur, 1995 (Le dit des béguines, 1992), Magie und Aberglaube im Mittelalter : Von der Fackel zum Scheiterhaufen, Patmos, 2003 (Du flambeau au bûcher, 1993). Zuletzt veröffentlichten Bücher : L’ange des larmes (Calmann-Levy, 2010), Histoire de la coquetterie masculine (Perrin, 2011), Fermé pour cause d’apocalypse (Galodé, 2013) ...
Er lehrt mittelalterliche Ikonographie zu Icart (Hochschulinstitution für künstlerische Karriere, Paris) und war Präsident der Société des Gens de Lettres (2010-2014). Er nimmt an den Arbeiten der literarische Bewegung « Nouvelle Fiction » teil.

Versione italiana

Jean Claude Bologne è nato a Liegi nel 1956. Dopo aver studiato filologia romanza (1978), si stabilisce a Parigi (1982). Fu critico letterario per dodici anni (La Wallonie, RTBF, Le Magazine littéraire...), e ha pubblicato una trentina di libri in tre aree distinte : saggi (soprattutto in sociologia storico), dizionari di allusioni, finzione letteraria (romanzi, racconti , favole). Furono tradotti in italiano : Storia del celibato e degli scapoli, Valter Casini, 2006 (Histoire du célibat et des célibataires, 2004), La conquista amorosa, Colla, 2008 (Histoire de la conquête amoureuse, 2007). Disponibile in libro tascabile : Storia della modestia (1986), La colpa delle donne (romanzo, 1989 Prezzo Victor Rossel), Il fratello col anello (romanzo, 1998). Libri recentamente pubblicati : L’angelo delle lacrime (Calmann-Levy, 2010), Storia della vanità maschile (Perrin, 2011), Chiuso per causa di Apocalypse (Galodé, 2013)... Insegna l’iconologia medievale al Icart (Istituto Superiore per le carriere artistiche, Parigi) e fu presidente della Société des Gens de Lettres (2010-2014). Partecipa alle attività del movimento letterario “Nouvelle Fiction”.

Retour